Le Locle NE, Olivier Mathey, atelier de peinture sur porcelaine et faïence

Le fonds céramique dans CERAMICA CH

Roland Blaettler 2019

Le Musée d’histoire du Locle et le Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel conservent deux témoins de l’activité d’un certain Olivier Mathey installé au Locle dans le domaine de la peinture sur céramique, soit une soucoupe-palette en faïence fine datée de 1874 (MHLo 0163 MH) et une assiette-palette en porcelaine (MAHN AA 5357 – Genava 28, 1980, fig. 28, p. 282).

Pour sa part, le Musée Ariana à Genève conserve une tasse et une soucoupe en porcelaine dont le décor émaillé (médaillon avec portrait féminin, frises de guirlandes de style Louis XVI) est signé et daté «Olivier Mathey – Le Locle – 1877» (MAG AR 6079).

Nous avons retrouvé la trace d’un Auguste Olivier Mathey, chimiste et essayeur juré au Bureau de garantie du Locle, qui fut – dans les années 1855-1890 – l’auteur de plusieurs publications mondialement connues sur la «dorure et l’argenture par la méthode électro-chimique», appliquées notamment à l’horlogerie. Dans les années 1870, il présentera également des communications devant la Société des sciences naturelles de Neuchâtel à propos d’essais de «peinture en émail et sur vernis vitrifiés». En 1873, par exemple, il présenta devant ladite société un court exposé sur la peinture vitrifiée, notamment dans le domaine céramique, illustré de quelques exemples de décors sur faïence en polychromie de grand feu (Bulletin de la Société des sciences naturelles de Neuchâtel, t. IX, 376-380). Mathey évoque également des travaux réalisés par ses élèves, ce qui laisse supposer qu’il avait créé au Locle une école de peinture sur céramique et sur émail.

Bibliographie

Blaettler/Ducret/Schnyder 2013
Roland Blaettler/Peter Ducret/Rudolf Schnyder, CERAMICA CH I: Neuchâtel (Inventaire national de la céramique dans les collections publiques suisses, 1500-1950), Sulgen 2013, 496.