Décor à la fourchette

Andreas Heege 2019

Décors à la fourchette dans CERAMICA CH

Le décor à la fourchette est une variante du décor gravé. Le décor à la fourchette est une technique de décoration spécifique des grès « à la manière de Westerwald », dans laquelle un dispositif à dents multiples (fourchette) est utilisé pour graver des bandes rainurées linéaires, des vrilles ou des tiges de fleurs sur la surface du récipient, généralement sur des cruches à panses sphériques, des chopes ou ces anciennes cruches piriformes. A l’extrémité des bandes rainurées, il y a généralement une applique en relief, en forme de fleur ou de feuille. Par ailleurs, ces récipients peuvent être peints en bleu avec de la peinture au cobalt ou en violet de manganèse.

Le décor à la fourchette et les cruches piriformes, qui font partie des innovations céramiques de la fin du 17ème siècle, ont aussi été notifiés parmi les trouvailles archéologique de la Waisenhausplatz (Place de l’Orphelinat) à Berne (Heege 2009, Fig. 39, voir aussi à ce sujet la liste n° 4 comportant d’autres témoignages bernois). Le décor à la fourchette est limité à une période relativement courte s’étendant de 1675 à 1710/15 environ. On remarque que ce décor n’est pas représenté parmi les trouvailles archéologiques des grès « à la manière de Westerwald » d’Altenrath près de Cologne, Allemagne, dont la production s’arrête vers 1680/1690 (Francke 1999, 96 ; Büttner 1997, 57 et 76).

Une série de céramiques avec des appliques en relief datées confirme l’estimation de la période durant laquelle le décor à la fourchette a été produit : Koetschau 1924, planche 71, applique datée de 1680 ; Falke 1908, vol. 2, 112 fig. 258, applique datée de 1685 ; Reinhold 1990, 42, applique datée de 1687 ; Solon 1892, 107 fig. 183 et Pl. XXV ainsi que 114 fig. 190, appliques datées de 1687 et 1691 ; Seewaldt 1990, cat. No 371, 392a, appliques datées de 1689 et 1691 ; Strauss/Aichele 1992, cat. No 85, applique datée de 1710, 86, applique datée de 1687 ; Hume 2001, 105 Fig. V.14, applique datée de 1700 ; Gaimster 1997, cat. 120, 122, 123, appliques datées de 1679, 1680, 1683, 1687, 1687, 1687 et 1691 ; Skerry/Hood 2009, 41-51, appliques datées d’avant 1702 et d’avant 1714 ; Keramikmuseum Westerwald Inv. A 3401, applique datée de 1676 ; D 5644, applique datée de 1693 ; St 0303, applique datée d’avant 1702 ; Reineking von Bock 1986, cat. 531, 533, 538, 539, appliques datées de 1680, 1687, 1693, 1699.

Grès « à la manière de Westerwald », décor de lignes gravées (décor à la fourchette tardif) et décor au berçage (« Knibis »).

Dans la phase tardive du décor (début du 18ème siècle), le nombre de lignes gravées parallèles a été réduit à deux, ce qui a conduit à des incisions plus fantasques et tortueuses (Skerry/Hood 2009, 49, applique datée de 1724).

En Suisse, la composition des trouvailles inventoriées lors d’une fouille de l’aire « Glocke » du cloaque de Winterthour correspond particulièrement bien au développement de la céramique vers 1700 : en plus de poteries portant des dates couvrant les années 1678-1700, on a découvert une cruche en grès du Westerwald portant une applique datée de 1697, des appliques de rosettes et un décor à la fourchette, mais aussi des cruches et chopes peintes en bleu de cobalt et violet de manganèse, une chope à panse sphérique à décor d’appliques en forme de bandes verticales, des cruches avec frises en rond-de-bosse en forme de losanges ou de diamant et une cruche à panse sphérique avec un décor à la fourchette. On n’a cependant pas trouvé de pichets piriformes (Frascoli 1997, planches 42, 58 et 60).

Cruche à panse sphérique avec un décor à la fourchette et une applique octogonale portant les dates de 1688 et 1694, (Musée d’Histoire de Berne H2299)

Le Musée d’Histoire de Berne possède un exemple particulièrement beau de ce type de décor avec un blason octogonal à l’aigle impérial, signé G.R. et daté de 1688. Cette cruche à panse sphérique présente une petite applique supplémentaire en forme d’un pot à deux anses sur laquelle est gravé un putto et la date de 1694. Ici, en raison de ces dates, l’inscription « G.R. » ne signifie sûrement pas Georg Rex (qui ne deviendra roi d’Angleterre qu’à partir de 1714 sous l’appellation de George Ier) mais, comme le lettrage « W.R. », également utilisé dans d’autres appliques à l’aigle impérial, renvoie vraisemblablement aux initiales d’un potier ou d’un modeleur inconnu du Westerwald.

Cruche à panse sphérique avec le lettrage « GR » (Georg Rex) en applique, un décor gravé à deux lignes comme bordure de cette applique et un simple décor à une ligne gravée pour le reste de la surface à décorer, vers 1720/1730.

Le décor à la fourchette conduit au décor gravé caractéristique (dont la dénomination allemande pour les grès du Westerwald est « Reddekor ») de la fin du 17ème siècle, mais surtout des 18ème et 19ème siècles, où de simples lignes de traçage séparent les zones bleues et non bleues et empêchent la couleur de déborder et de couler.

Traduction Pierre-Yves Tribolet

Allemand : Gabeldekor

Anglais : Sgraffito, made with a forklike tool, incised or engraved decoration

Bibliographie:

Büttner 1997
Andreas Büttner, Steinzeug Westerwälder Art des ausgehenden 16. Jh. bis 1800 in Lüneburg (Archäologie und Bauforschung in Lüneburg Band 3), Lüneburg 1997.

Falke 1908
Otto von Falke, Das rheinische Steinzeug, Osnabrück 1908.

Francke 1999
Ursula Francke, Kannenbäcker in Altenrath. Frühneuzeitliche Steinzeugproduktion in Troisdorf-Altenrath, Siegburg 1999.

Frascoli 1997
Lotti Frascoli, Handwerker- und Kaufmannshaushalte im frühneuzeitlichen Winterthur. Untersuchungen zu vier Liegenschaften in der Altstadt (Monographien der Kantonsarchäologie Zürich 29), Zürich/Egg 1997.

Gaimster 1997
David R. M. Gaimster, German Stoneware 1200-1900. Archaeology and cultural history, London 1997.

Heege 2009
Andreas Heege, Steinzeug in der Schweiz (14.–20. Jh.). Ein Überblick über die Funde im Kanton Bern und den Stand der Forschung zu deutschem, französischem und englischem Steinzeug in der Schweiz, Bern 2009.

Hume 2001
Ivor Noël Hume, If these pots could talk. Collecting 2000 years of British household pottery, Milwaukee, WI 2001.

Koetschau 1924
Karl Koetschau, Rheinisches Steinzeug, München 1924.

Reineking-von Bock 1986
Gisela Reineking-von Bock, Steinzeug (Kataloge des Kunstgewerbemuseums Köln 4), Köln 1986.

Reinhold 1990
Harald Reinhold, Zur Geschichte des Keramikmuseums Westerwald, in: Keramikmuseum Westerwald. Deutsche Sammlung für historische und zeitgenössische Keramik Höhr-Grenzhausen (Museum), Braunschweig 1990, 18-67.

Seewaldt 1990
Peter Seewaldt, Rheinisches Steinzeug. Bestandskatalog des Rheinischen Landesmuseums Trier, Trier 1990.

Skerry/Findlen Hood 2009
Janine E. Skerry/Suzanne Findlen Hood, Salt-Glazed stoneware in early America, Williamsburg 2009.

Solon 1892
Marc Louis Emmanuel Solon, The Ancient Art Stoneware of the Low Countries and Germany or ‘Grès de Flandres’ and ‘Steinzeug’ : Its Principal Varieties and the Places Where it Was Manufactured During the XVIth and XVIIth Centuries, London 1892.

Strauss/Aichele 1992
Konrad Strauss/Frieder Aichele, Steinzeug (Battenberg Antiquitäten-Kataloge), Augsburg 1992.