Décor gravé

Les décors gravés sont des décors incisés en négatif pour lesquels un dispositif pointu ou en forme de spatule est utilisé pour enlever à des degrés divers de la matière de la surface encore humide ou déjà durcie du récipient en creusant, par exemple, une ou plusieurs lignes ondulées, en épi, concentriques ou formant tout autres motifs. Les incises sont également utilisées pour délimiter les surfaces à peindre (par ex. pour les céramiques de Langnau) ou pour les accentuer (par ex. pour certaines céramiques « à la manière de Heimberg »). Les incises peuvent s’effectuer sur des surfaces couvertes ou non d’un engobe de fond, ce qui donne des aspects différents après glaçure et cuisson.

Le décor gravé sur un engobe de fond blanc avec une glaçure verte ou jaune a été produit en Suisse à partir du début du 16ème siècle. Les décors gravés sont également très courants dans la céramique italienne qui a été exportée vers la France mais également entre le 14ème et le 16ème siècle dans les régions alpines de Suisse méridionale (Tessin, Valteline) (par exemple, ceramica ingobbiata graffita arcaica, arcaica tardiva et arcaica evoluta, respectivement graffita a punta e stecca).

Traduction Pierre-Yves Tribolet

Termes voisins : décor incisé, décor gratté, décor a scgraffio, sgraffito sur céramique engobée, scgraffiato

Allemand : Ritzdekor, Sgraffito

Anglais : Sgraffito, scratched work

Bibliographie :

Blondel 2001
Nicole Blondel, Céramique, vocabulaire technique, Paris 2014, 348.