Kilchberg-Schooren, canton de Zurich, manufacture Staub (1858-1907)

Roland Blaettler, Andreas Heege 2019

Matthias Neeracher achète l’ancienne manufacture de faïences et de porcelaines de Schooren en 1792, puis se consacre ensuite exclusivement à la production de faïences fines et de faïences. En 1802, Hans Jakob Nägeli hérite de la manufacture par sa femme, veuve de Matthias Neeracher, Il la transmet à son fils Johann Jakob Nägeli en 1830. Il est probable que la production de faïences fines ait été interrompue dès 1804. En 1849, Johann Jakob Nägeli ferme l’usine, qui n’est plus rentable. Entre 1849 et 1858 s’ensuit une période de transition sous Louise Nägeli.

Elle finit par vendre la manufacture à Johann Jakob Staub (1858-1907), qui la dirigea jusqu’à sa mort en 1897. Dans la dernière phase de l’usine, en plus des pots de fleurs, on produisait des céramiques systématiquement recouvertes d’une glaçure au violet de manganèse qui étaient vendues comme cadeaux ou comme vaisselle pour la table. Ces céramiques ne portaient, très probablement, jamais de marques ni d’estampille de la fabrique. Outre un bassin pour se laver les mains, une fontaine murale (MKB VI-4048), datée de 1896 et signée « J:St : », réalisé d’après des modèles zurichois plus anciens, respectivement façonnée à partir des moules en plâtre conservés dans la manufacture (ceux-ci sont aujourd’hui au Musée National suisse SNM LM-15331-449 ; Heege/Kistler 2017/2, fig. 726) constitue une exception notable. À ce jour, il n’existe pas de vue d’ensemble sur les formes des céramiques produites par Staub. Cependant, les trouvailles archéologiques sur le lieu de la manufacture fournissent quelques indications (Matter 2012, 138, fig. 159). A côté de cette production céramique, des carreaux de poêles ont probablement été produits.

En 1907, ses héritiers ferment définitivement l’usine. En 1919, les bâtiments de l’entreprise sont alors transformés en une maison de campagne qui sera détruite sans autorisation en 2002 (Matter 2012, 14-17).

Traduction Pierre-Yves Tribolet

Bibliographie : 

Blaettler/Schnyder 2014
Roland Blaettler/Rudolf Schnyder, CERAMICA CH II: Solothurn (Nationales Inventar der Keramik in den öffentlichen Sammlungen der Schweiz (1500–1950), Sulgen 2014, 42–43.

Heege/Kistler 2017
Andreas Heege/Andreas Kistler, Keramik aus Langnau. Zur Geschichte der bedeutendsten Landhafnerei im Kanton Bern (Schriften des Bernischen Historischen Museums 13), Bern 2017.

Matter 2012
Annamaria Matter, Die archäologische Untersuchung in der ehemaligen Porzellanmanufaktur Kilchberg-Schooren. Keramikproduktion am linken Zürichseeufer 1763–1906 (Monographien der Kantonsarchäologie Zürich 43), Zürich 2012, bes. 115 und 138.