Sedrun, Musée La Truaisch (MTS)

Musée « La Truaisch », Sedrun (Le Grenier)
Via dil Bogn 11
7188 Sedrun
Tél. : 081 9491343
E-mail : museum@tujetsch.ch

La collection des céramiques du MTS dans CERAMICA CH

Andreas Heege, 2021

Le musée reflète la vie et le travail d’autrefois dans le Val Tujetsch, une vallée dont les habitants s’expriment en romanche, sur le territoire de la Surselva, qui constitue la partie supérieure de la vallée du Rhin antérieur. Il s’agit donc d’un musée typique des traditions, de l’histoire et de la culture locales (Berther 1990). La pièce à vivre, meublée, une chambre à coucher et une cuisine donnent un aperçu de la maison d’autrefois. Les outils du cordonnier et du menuisier sont ici exposés en nombre. La poterie de Bugnei constitue un point central du Musée. Bien sûr, on y trouve aussi un aperçu sur l’agriculture et l’alpinisme des temps passés.  L’espace d’exposition réservés aux minéraux est particulièrement important et impressionnant. Le musée a été fondé en 1986.  Il est soutenu par la municipalité de Tujetsch et géré par la commission ad hoc du musée.

En ce qui concerne l’espace d’exposition dévolu à la céramique, la vaisselle utilitaire et les poteries produitent par l’atelier Deragisch à Bugnei représente certainement la partie la plus importante de la collection.

On y relève un groupe de bénitiers particulièrement beau provenant de cette production de Bugnei.

La marque au dos de ce bénitier (photo de droite) conservé au Musée montre qu’il a été exécuté à partir du moule provenant du monastère de Disentis (KMDis 1999-345 – photo de gauche).

En ce qui concerne les théières et les cafetières, les deux exemples ci-dessus confirment une fois de plus le lien entre les formes utilisées à Bugnei et certaines applications de mascarons en relief.

Ces deux pots typiques avec leurs becs verseurs très larges étaient utilisés comme pots à crème ou pots à miel. En tant que pot à miel, on s’attend à trouver une passoire ou un tamis en céramique, mais cet accessoire n’existe dans la gamme des formes produites à Bugnei.

L’inventaire des objets céramiques comprend également du matériel d’atelier, un barolet et divers moules en argile non cuite, entre autres pour la fabrication de pernettes (ustensiles d’aides à la cuisson).

Pour l’un de ces moules en argile, on peut montrer qu’il a servi à la fabrication des figurines représentant Jésus sur la croix, qui ont été utilisées pour les trois petits crucifix de Bugnei bien connus.

Les autres terres cuites, faïences fines ou porcelaines sont moins intéressantes. Comme à Ilanz (MRS) et à Disentis (KMDis), Sedrun possède également des céramiques provenant de la région des Grisons, de Berneck, canton de Saint-Gall, de Kilchberg-Schooren, canton de Zurich et du sud de l’Allemagne, ainsi que de fabricants inconnus du 20ème siècle.

Malheureusement, la suspicion que les pièces grisonnes aient pu être produites à Bugnei ne peut pas encore être étayée, mais leur concentration dans la commune de Tujetsch est frappante.

Voilà une petite sélection de la collection du musée :

La société Landert d’Embrach, dans le canton de Zurich, radiée du registre du commerce en 2015, est représentée avec des pièces caractéristiques des années 1930, qui portent une marque. Le décor a été estampé ou appliqué à l’aide d’un pochoir.

La fin du 19ème siècle et la première moitié du 20ème siècle sont représentés par de caractéristiques services de toilette et pots de chambre en faïence fine, dont la plupart étaient fabriqués dans les grandes manufactures de céramique françaises ou allemandes puis importés en Suisse.

Une bouteille pour l’eau-de-vie- de cerise (Kirsch) produite dans les années après 1900 par la renommée fabrique de liqueur  Senglet à Muttenz, dans le canton de Bâle-Campagne, a également atteint le monde se trouvant derrière le col de l’Oberalp. Ou était-ce peut-être un souvenir du service militaire ?

Les nombreux objets religieux, notamment ces statuettes colorées et dorées en biscuit de porcelaine, qui, à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, ne pouvaient manquer dans le coin à prière (en allemand Herrgottswinkel) d’aucune ferme de la région, s’inscrivent dans le monde catholique qui entoure l’abbaye bénédictine de Disentis. Ces figurines ne portent pas de marque de potier, ce qui rend difficile la détermination de leur provenance. Mais on peut supposer qu’elle se situait principalement en Allemagne.

À l’occasion de ces travaux d’inventaire, le musée a aimablement reçu en cadeau un certain nombre de céramiques, parmi lesquelles cette coupe à fruits avec cette jolie marchande de fleurs typique de l’historicisme,. Elle peut donc servir, à ce stade, de conclusion à la série des photos du musée.

Le musée possède également plusieurs catalogues de vente par correspondance Jelmoli (la plus ancienne société de vente par correspondance de Suisse, basée à Zurich, avec des catalogues datant de 1897), qui illustrent la grande concurrence que cette nouvelle entreprise de vente par correspondance représentait pour les producteurs de céramique locaux de Bugnei.

Traduction Pierre-Yves Tribolet

Bibliographie:

Berther 1990
Norbert Berther, Museum La Truaisch, Führer, Sedrun 1990.